Journal de préparation pour escapade 3 jours sur le sentier national

Pour l’une de mes première sorties en solo, je me rends compte que la planification est assez ardue.
J’estime que c’est parce que c’est ma première sortie – 3 jours / 2 nuits – et que ce sera plus facile pour les prochaines.
Il faut penser à l’équipement, la trousse de premiers soins, la bouffe, les vêtements…
À ne pas négliger lors de la préparation : bien déterminer l’endroit où je veux me rendre, le stationnement, les accès, les coûts pour le stationnement et pour l’accès…

J’ai tout d’abord commencé par arrêter une date approximative pour mon escapade, et l’endroit où je voulais la faire:
Quand : Fin juin (vers le 27)
: Sentier National, réserve Mastigouche
Stationnement : Accueil Catherine, à l’extrême sud du parc

J’ai imprimé une carte du parc, et téléchargé une version de cette carte sur mon téléphone pour l’utiliser avec l’application « Avenza Maps ». Je me suis assuré également d’avoir une boussole pour m’orienter si nécessaire – je commence seulement à me débrouiller avec et j’espère donc ne pas avoir à y recourir! Mais au moins je l’aurai avec moi.

J’ai ensuite essayé de faire une liste des choses indispensables:

  • Poivre à ours en aérosol!!! On ne sais jamais puisque je serais dans la nature sauvage!!! J’aurais aussi un clochette accrochée sur mos sac pour faire du bruit tout au long de ma marche.
  • Trousse de premiers soins : en plus des articles de base, inclure des produits contre les insectes…
  • Accessoires pour le feu : briquet/firesteel, firebox…(aucun feu à ciel ouvert)
  • Accessoires pour la marche : bâton de marche, gourde, grignotines…
  • Accessoires du camp : Tente (tarp), matelas de sol, sac de couchage…
  • Vêtements (chaud et froid) : souliers, bas, chandail, petit manteau…
  • Accessoires divers : Corde, sac poubelle, sac à Ours (pour hisser hors de protée ma nourriture pendant la nuit)

J’ai essayé de m’imaginer ce que je ferai pendant mon escapade:

  • Contemplation de la nature : Appareil photo/camera, carnet de notes…
  • Soirée relaxation au camp : Livre, carnet et crayon ..
  • Éclairage : Lampe frontale plus lampe de poche (piles de rechanges!), bougie (fanal UCO)

Et finalement, j’ai fait une planification pour la question d’alimentation.
À ne pas oublier qu’il faut toujours prendre un peu plus de nourriture parce que lorsqu’on fait une excursion, on dépense beaucoup d’énergie, donc nous devons manger plus. Également, si les nuits sont fraîches, il faut avoir suffisamment d’énergie pour permettre à son corp de se réchauffer, donc ne pas se coucher le ventre vide.

  • Ustensiles de cuisine en fonction des repas
  • Déjeuners (2)
  • Diners (3)
  • Soupers (2)
  • Collations – plusieurs!

Je le sais d’avance que mon pack sera trop lourd – …d’ailleurs, je vais devoir le peser pour voir ce qui en est…je vais surement être surpris!
Mais comme je le disais plus haut, ce sera probablement moins compliqué pour les prochaines sorties, où je vais éliminer certains accessoires à mesure que je vois ce qui est utile ou pas.

La prochaine étape, monter ma bâche pour m’assurer de bien savoir comment faire mon abri. Je compte faire un abris de ce type là – tente avec plancher à l’aide d’une bâche de 3m. x 4.5m :

Tente avec plancher à l'aide d'une bâche de 3m x 4.5m

Je pensais emporter une toile de moustiquaire pour fermer le devant pendant la nuit – je verrais bien si j’ai de la place :s

Si je juge que mon paquetage est adéquat et raisonnable, je vais « poster » la liste de ce que j’emporte, histoire de donner une comparaison à d’éventuel lecteurs.

2 réflexions sur « Journal de préparation pour escapade 3 jours sur le sentier national »

  1. Superbe réflexion pour ta préparation. Fin juin à Mandeville, c’est le festival des insectes. Je te conseille vivement la lotion Watkins, qui protège efficacement, sans odeur. Et un moustiquaire de tête ne serait pas superflu pendant le jour, si tu peux l’endurer en marchant. Par contre, les insectes piqueurs dorment aussi la nuit, et comme il n’y aura que ton visage à bouffer, un peu de Watkins sur le joues, et le moustiquaire sur la tête vers 5h00 à leur réveil, c’est plus efficace que de tenter de fermer ton abri.
    Sur le sentier du lac Joe, et le Tonnerre, les points d’eau sont nombreux, mais tu as besoin d’un filtre et de pastilles de purification.

    • Merci Teacher de tes commentaires.
      Je compte effectivement emporter ma crème Watkins et mon flitre à eau MSR – ils sont sur ma liste de préparation, mais j’aurai effectivement dû les ajouter dans la liste des choses à ne pas oublier sur mon article.
      Et pour les insectes, je sais qu’ils sont très présents dans ces temps là, mais je vais devoir essayer quand-même. On verra bien 🙂 Au pire, j’écourte mon séjour…

      Moustiques...
      Merci encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.